LA MILANAISE QU’EST-CE QUE C’EST ?


ORIGINE

Rassurez-vous, on ne va pas vous parler cuisine et recette de Maïté mais bien de couture et de confection. Si vous connaissez davantage l’escalope que la boutonnière, ne vous inquiétez pas, c’est normal. La boutonnière milanaise est assez méconnue dans le prêt-à-porter et est traditionnellement réservée aux costumes haut de gamme sur mesure. Cette réalisation exige patience, minutie et précision, ainsi qu’une dextérité qu’aucune machine ne peut reproduire. C’est pourquoi, une boutonnière milanaise ne peut qu’être réalisée à la main.

Elle est assez subtile pour ne pas se distinguer d'une boutonnière ordinaire, du moins au début. Mais une fois que vous avez vu la différence, vous ne pourrez plus jamais l'oublier.

A gauche une milanaise et à droite une boutonnière machine
Voici une milanaise et une boutonnière machine :

Son nom provient de la marque du fil qui était utilisé à l’époque pour sa réalisation « La Milanese ». A l’origine, il semblerait que ce fil provenait de Milan, d’où son nom.

LA BOUTONNIÈRE MILANAISE, COMMENT EST-ELLE FABRIQUÉE ?

Commençons par le b.a.-ba, la boutonnière milanaise est située sur le revers d’une veste, majoritairement sur le revers gauche. La technique de réalisation de la milanaise est particulière, en effet, deux fils distincts sont nécessaires à sa réalisation. L’un est un cordon rigide appelé milanaise, et permet de donner du relief, de l’épaisseur et de la fermeté à la boutonnière. L’autre est un cordonnet de soie, ce fil est assez fin, souple et brillant, ce sera la partie visible.

A gauche le cordon rigide, à droite le cordonnet de soie de la marque Gütermann
A gauche le cordon rigide, à droite le cordonnet de soie

Sa réalisation nécessite dans un premier temps de faire une petite encoche dans le tissu, à l’endroit même où la boutonnière sera réalisée (1). Ensuite, le cordon rigide est positionné tout autour de l’ouverture, de manière à donner la forme de la future milanaise (2). Ce cordon sert également de support et sera recouvert perpendiculairement par le cordonnet de soie (3). Le tissage autour du cordon doit être très serré et effectué avec soin pour éviter toute imperfection et permet de donner une impression de brillance, si particulière à la milanaise. La boutonnière doit impérativement être réalisée d’une traite, par exemple un changement de fil en cours de route créerait un défaut.

cowt-paris-entoilage-traditionnel

Voici la technique de confection d'une boutonnière milanaise
Voici la technique de confection d'une boutonnière milanaise
A QUOI SERT UNE BOUTONNIÈRE MILANAISE ?

De nos jours, la milanaise est un élément décoratif que l’on trouve sur les revers gauches des vestes. Toutefois, à sa création, la milanaise répondait à un besoin fonctionnel, elle faisait preuve de robustesse et de longévité. Elle s’est au fil du temps perdue pour des raisons économiques et est devenue un gage de qualité pour les marques proposant ce type de confection. A l’image des costumes de la marque Tom Ford, que l’on retrouve dans la série Suits, porté par Harvey Specter.

cowt-paris-entoilage-traditionnel

Harvey Specter dans la série Suit, vous remarquerez la milanaise sur le revers
Harvey Specter dans la série Suit, vous remarquerez la milanaise sur le revers
LA MILANAISE CHEZ COWT

Nous sommes fiers de vous proposer une boutonnière milanaise sur nos blazers. C’est un détail très rare en prêt-à-porter et extrêmement distingué. Cette réalisation peut sembler n’être qu’un détail, mais aux yeux des puristes c’est un must qui dégage une touche extrêmement soignée. Notre atelier a développé une vraie expertise dans le domaine, il est capable de réaliser toutes les formes, longueurs et couleurs imaginables. D’ailleurs, voici quelques réalisations de l’atelier :

Des formes en voici en voilà
Des formes en voici en voilà

De note côté, nous sommes restés sur quelque chose de simple ; une forme classique, une couleur ton sur ton et une longueur de 2,5cm. D’ailleurs, nous avons longuement hésité sur la taille de la milanaise. Lorsque que nous avons réalisé des prototypes avec l’atelier, on en a profité pour tester différentes tailles. Nous avons longuement hésité entre deux tailles, 2,5cm ou 3,5cm. Une différence de 1 cm peut paraître ridicule, mais sur une boutonnière milanaise, qui a beaucoup de relief, ça se voit tout de suite. Finalement, notre choix s’est porté sur la plus petite. Elle nous semblait mieux proportionnée par rapport à la taille de nos revers. Voici le résultat :

cowt-paris-entoilage-traditionnel

La milanaise sur notre blazer Edgar
La milanaise sur notre blazer Edgar
ET NOS COSTUMES DANS TOUT ÇA ?

Si vous avez l’œil, vous avez sûrement remarqué que la milanaise est disponible uniquement sur nos blazers. Alors, pourquoi ce choix ?

Le tissu utilisé pour les costumes a un tissage assez fin (Super 130 vs super 110 pour les blazers) et un poids relativement faible (220gr/m vs 300 gr/m pour les blazers). Lors de la phase de prototypage, les essais ont révélé qu’une milanaise sur ce type de tissu avait tendance à tirer. C’est pourquoi, aucun risque n’a été pris et nous avons réalisé une boutonnière machine sur les costumes.

Nous espérons bien pouvoir proposer ce type de finition sur notre prochaine collection de costume.